La Mairie

Horaires :
Lundi : 13h30 à 18h30
Mercredi : 8h00 à 12h30
Samedi (maire ou adjoints)
9h00 à 11h00

Tél. : 04 74 51 10 89
Courrier : 12 route de Mézériat 01340 Saint Didier d’Aussiat


Publié le 09/01/2018

Vœux du maire 2018



Dimanche 7 janvier 2018, Catherine Picard et son équipe municipale ont accueilli de nombreux habitants pour la traditionnelle cérémonie des vœux.

Après un discours d'Henri Bernigaud, 1er adjoint, qui a tenu à féliciter l'ensemble des  conseillers municipaux pour leur travail et leur implication, Catherine Picard a procédé à son discours que vous retrouvez ici dans son intégralité.



Bonjour à toutes et à tous,
Je suis très heureuse de vous accueillir aussi nombreux.

Et merci, mon cher Henri, pour tes mots qui me vont droit au cœur ; d’autant plus aujourd’hui car tu as vécu une fin d’année très douloureuse et je souhaite vraiment, comme tout le monde ici, que 2018 voit des jours meilleurs pour toi et tes proches. Nous avons, bien sûr, une pensée pour Martine que nous espérons revoir cette année telle que nous l’avons connue.
Malgré tous tes soucis et ennuis, tu n’as, comme toujours, avec Rémy, jamais failli à ta mission – voire plus -  et je t’en remercie profondément.

J’adresse également tous mes vœux à l’ensemble du conseil et je les remercie pour leur implication et leur motivation, pour qu’ensemble nous oeuvrions pour le bien de notre village. C’est en tous cas, ce qui nous guide.

Le regretté Jean d’Ormesson écrivait : « il y a des jours, des mois, des années interminables où il ne se passe presque rien. Il y a des minutes et des secondes qui contiennent tout un monde. ».

2017 entre, pour moi, dans la seconde catégorie, car cette année fut en effet, assez éprouvante dans divers domaines et sans beaucoup de répit.

Concernant le personnel communal, 2017 a vu des changements avec le départ en retraite au printemps de 2 piliers : Annie Perret et Martine Juillard. Je les remercie pour leurs nombreuses années passées au service de la commune. Elles ont été remplacées respectivement par Véronique Bermÿn, de Curtafond, actuellement en congé maladie suite à une opération et remplacée par Nicole Maurize de St Didier et Amandine Charreau, de Jayat.

Sur le plan démographique, contrairement à 2016, nous avons eu plus de naissances (10) que de décès (7). A ce sujet, je voudrais apporter un complément, à savoir le décès de M. Ferdinand Guyennon le 12 avril à l’EHPAD de Montrevel, qui n’a pas été mentionné dans le bulletin.

Grâce à la mobilisation de tous, enseignants, parents d’élèves, sou des écoles, communes de St Sulpice et St Didier, nous avons évité, vraiment in extremis, la fermeture d’une classe.
Malheureusement, j’ai quelques craintes pour 2018, car la situation, à ce jour, n’est pas très favorable. N’hésitez pas, si vous avez des infos sur de nouveaux arrivants avec enfants, d’en informer la mairie pour pouvoir anticiper.

Petit retour sur les travaux, réalisations et évènements 2017 :
Le plus gros chantier fut l’aménagement de la route des Belouzes, des abords de la salle et la création d’un parking, ainsi que d’un plateau sur la RD. Je crois que c’était nécessaire.
Nous avons également fait l’acquisition de portions de parcelles, dans la perspective de prolongement d’un cheminement piétonnier reliant la route de Curtafond à la route des Belouzes. Il fallait saisir l’opportunité avant qu’il soit trop tard.

Par ailleurs, nous avons poursuivi nos investissements avec l’achat d’une épareuse et d’une cureuse pour compléter l’équipement du tracteur, permettant à l’agent technique de travailler en toute autonomie.

Il nous a fallu également trouver un autre local technique, la CUMA ayant souhaité récupérer la jouissance de son hangar, à compter du 1er janvier.

Nous avons eu la chance de trouver assez rapidement une solution de rechange, grâce à M. De Vaublanc, que je tiens à remercier publiquement d’avoir accepté de nous louer ses locaux, provisoirement, de plus en prenant en charge financièrement les travaux à effectuer.
Il nous faudra cependant bien se projeter pour régler le problème de façon pérenne.

Un projet a aussi fait couler beaucoup d’encre cette année, celui du projet d’installation de trois éoliennes à Confrançon, mais tout proche de St Didier. Qu’en dire ! il se propage tant d’informations plus ou moins fiables qu’il est difficile de savoir quelles réelles nuisances sont encourues. A ce stade, il faut attendre la décision du préfet. Le conseil devra alors se prononcer lors de l’enquête publique. En attendant, il essaie de glaner des informations pour se forger une opinion.

Et puis, bien sûr, il y eut ce terrible orage du 30 juillet, que j’ai déjà eu l’occasion d’évoquer à plusieurs reprises, notamment dans le bulletin que vous venez de recevoir. Je pense que cet épisode reviendra longtemps dans les conversations. Je remercie les pompiers, qui pour la circonstance, ont été bien présents pour intervenir.

Cela m’amène d’ailleurs à évoquer l’année 2018.
En effet, les bâtiments communaux ont, eux aussi, souffer de cet évènement ; avec des dégâts colatéraux que, j’espère, vous n’aurez pas à connaître.

En premier lieu, le toit de la salle de musique, au gymnase, a été entièrement à refaire. L’entreprise n’ayant pas pu intervenir rapidement, les plaques du plafond sont toutes à changer et je présente toutes mes excuses à l’avenir saindidois qui a pâti de ces désagréments, bien indépendants de notre volonté.

Sur le bâtiment de l’école élémentaire, la chute de tuiles avait permis de constater le mauvais état de la toiture, confirmé tout dernièrement par une fuite d’eau dans un logement.
Aussi, il est évident que la priorité des investissements 2018 devra être la réfection du toit, avant de subir d’autres désagréments ; nul doute que le montant des travaux sera conséquent, mettant à mal d’autres projets.

L’autre chantier prévu, de moindre importance, est celui de la climatisation des deux classes élémentaires installées dans les préfabriqués. En effet, avec les constats de plus en plus fréquents de chaleur excessive en mai-juin, il devenait indispensable d’intervenir, les enfants ne pouvant pas rester dans des locaux où la température peut atteindre 35°, voire plus.
Les travaux seront réalisés au cours des vacances de printemps.

Le premier évènement 2018 – toute proportion gardée – sera une balade thermographique le 24 janvier prochain, proposée par l’agence locale de l’énergie et du climat (ex Hélianthe). Le quartier St Michel a été choisi pour sa proximité de la salle polyvalente, où aura lieu la synthèse, et pour la variété des constructions. Les habitants viennent de recevoir une information et sont invités à s’inscrire s’ils sont intéressés. Il est bien évident que l’intervention n’a lieu qu’à l’extérieur des bâtiments.

Au-delà de ces priorités, alors que nous avons déjà bien entamé la seconde partie du mandat, des réflexions sont en cours pour améliorer le cadre de vie de vous tous.
Dans cette perspective, deux groupes de travail viennent de se mettre en place au sein du conseil.

Le premier concerne le cimetière, sur lequel il est indispensable de travailler : pour créer un nouvel espace, pour prévoir la manière de l’entretenir, compte tenu notamment de l’interdiction d’utilisation des produits phyto, pour établir un règlement…

Le second groupe travaille sur un projet de vie global, intégrant les cheminements piétons, les aménagements et travaux à programmer dans le village et au stade, dans un souci d’harmonie. Il s’agit là d’un vaste chantier à mettre en œuvre et auquel vous serez associés si vous le souhaitez. A voir sous quelle forme… Je remercie Stéphanie, Sylviane et Christian d’avoir pris en main ce second dossier.

Pour revenir à 2017, ce fut aussi, au niveau intercommunal, une année particulière, avec la création de la nouvelle Communauté d’agglomération du bassin de vie de Bourg en Bresse (CA3B), regroupant 75 communes, et, de fait, la disparition de la communauté de communes de Montrevel.
C’est un bouleversement assez conséquent et pour le moment, nous sommes encore dans une période d’installation un peu déstabilisante.
Le premier effet concret est ainsi le retour, pour les rythmes scolaires, à la semaine de 4 jours ; outre le fait que la majorité des parents le souhaitaient, au vu des résultats des enquêtes, il faut bien reconnaître qu’il y avait beaucoup d’incertitudes sur la poursuite des TAP, l’ex com com étant la seule à en assurer la gestion. La crainte de revenir à une charge financière et matérielle supportée par la commune nous a donc amenés à délibérer pour ce retour à 4 jours.
D’autres questions se posent encore dans d’autres domaines, notamment la voirie.
Par ailleurs, la compétence eau et assainissement est également transférée, par la loi, à CA3B.

Je n’ose plus vous parler du projet de lotissement de Bourg Habitat, dont on parle depuis si longtemps. Et pourtant, il le faut bien, car les dernières nouvelles ne sont pas rassurantes. Face à la diminution des APL, les bailleurs sociaux vont connaître des pertes de ressources et, du coup, le projet risque de prendre du plomb dans l’aile. J’en saurai plus le 9 janvier, la directrice de Bourg Habitat ayant souhaité nous rencontrer. Je crains donc de ne pas avoir de bonnes nouvelles, bien que le permis d’aménager ait été déposé en septembre. Affaire à suivre …encore.

Avant de conclure, de manière plus heureuse, je voudrais adresser également mes remerciements à toutes les associations de la commune pour toute leur action, avec volonté, motivation et enthousiasme. Elles sont vraiment moteur dans la vie du village. J’annonce d’ailleurs qu’elles seront invitées à tour de rôle au conseil, pour pouvoir exprimer leurs besoins et leurs souhaits, sachant que la commune fera le maximum, dans la mesure du possible, pour les aider à poursuivre.

Après ce vaste tour d’horizon, je vous rappelle que vous pouvez aussi avoir beaucoup d’informations, tout au long de l’année, sur le site internet de la commune, très bien alimenté et mis à jour par notre précieuse secrétaire de mairie, Estelle, que je remercie à nouveau pour l’excellence de son travail, son implication et sa disponibilité.

Je le dis chaque année, mais je le redis, j’ai l’énorme chance d’être bien entourée et épaulée par Henri, Rémy et Estelle, sans qui je serais bien démunie.

Je vous rappelle aussi que la porte de mon bureau vous est ouverte à tout moment, si vous souhaitez échanger avec moi.

Chères saindidoises, chers saindidois, je vous souhaite à toutes et à tous, ainsi qu’à vos proches, une très belle année 2018 ainsi qu’une bonne santé.
Et je vous invite maintenant à partager un bon moment autour du verre de l’amitié.
Merci de votre écoute.